Systèmes de polyuréthane pour la construction et l'industrie

La réaction au feu des toitures avec isolation en polyuréthane

L'une des principales erreurs lors de l'évaluation du comportement au feu des matériaux de construction est de les considérer individuellement sans obtenir un  point de vue global de la structure. Comme montré dans des différentes études, comme celle menée par ANPE et PU EUROPE ANPE dans le laboratoire LS Fire Testing Institute, il est important d'évaluer la solution constructive complètement ainsi que de reproduire l'application finale de l'utilisation du produit pour obtenir des valeurs ajustées à la réalité. 

Reaccion fuego cubiertas deck 1.png

 

La reproduction du comportement réel des matériaux face au le feu

L’essai B-Roof est destiné à répondre aux normes internationales relatives au comportement des couvertures et revêtements face à un feu extérieur. Le but de la classification obtenue à partir de l'essai B-Roof est de fournir une information plus réaliste au sujet de la réaction au feu des matériaux face à un vrai feu.

Contrairement à d'autres classifications, l’essai B-Roof simule l'effet de l'air (déterminant pour la propagation du feu sur les toitures) et une membrane imperméable organique est placée au-dessus du matériau (pour simuler les conditions dans un bâtiment). Si nous regardons seulement les classifications faites à partir des essais de réaction au feu sur les produits nus plutôt que dans leur application d'utilisation finale, nous abordons le problème de façon incomplète et non adaptée à la réalité des bâtiments.

 

Les différences de comportement entre les toitures en laine minérale et en polyuréthane

Si l'on considère la classification de sécurité en cas d’incendie contenue dans les normes, la laine minérale obtient une note plus élevée (A1) par rapport au polyuréthane (B-s1, d0) ; cela est principalement dû au fait que les systèmes en polyuréthane sont classés comme des matériaux combustibles.

Cependant, en soumettant les deux matériaux à l’essai B-Roof, les toitures en polyuréthane étaient en dessous de la limite requise, et elles avaient donc un comportement sûr face au feu, tandis que les toitures en laine minérale n'empêchaient pas la propagation du feu, mais elles favorisaient même la persistance des flammes sur la toiture. Ceci est dû en grande partie à l ' «effet cheminée». 

Le danger de l’effet cheminée

Reaccion fuego cubiertas deck 2.jpg

Les produits en laine minérale sont incombustibles mais fibreux, ce qui signifie que lorsqu'elle est soumise à l'essai B-Roof et des courants d'air sont simulées, la structure cesse de faire circuler l’air à travers les frettes de la toiture, ce qui génère l'effet cheminée, qui nourrit le feu et se propage à travers la membrane imperméable. Ce phénomène explique la mauvaise performance des toitures en laine minérale face aux systèmes en polyuréthane

En savoir plus

Laisser un commentaire

Article faits saillants

Comment améliorer l'isolation d'un bâtiment grâce à l'injection de polyuréthane dans les caisses à air

Comment améliorer l'isolation d'un bâtiment grâce à l'injection de polyuréthane dans les caisses à air

Lorsque nous faisons face au défi de la réhabilitation d'une maison ou d'un bâtiment, les propriétaires le considèrent comme une dépense d'argent à difficile récupération et les professionnels comme un défi à cause de, entre autres, la grande variété de matériaux isolants sur le marché.

Lire plus

ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BLOG

Plus sur radon
Solutions thermoacoustiques